Bienvenue sur Eguens Info Culturelles

Test

Vos votes avant midi ce vendredi 3 juillet, la priorité de Bien Aimé Kev Daliza

Dans quelques instants, soit à midi pile, le registre de votes sera fermé, Donnez la possibilité à cette dynamique jeune fille, la possibilité de continuer à defendre notre environment, qui est l'un des patrimoines , vitaux .

 Utilisez  ce lien 👇👇👇👇

https://www.facebook.com/791101131089003/posts/1403074406558336/?sfnsn=mo&d=n&vh=e

Au concours organisé par l'Agence de Protocole et d'Innovation (Api), sous le thème : 

Anviwònman n, se lavi n.

Âgée de 21 ans, elle  poursuit ses études en médecine à l'Université Notre Dame d'Haiti, également  la Vice-Coordonnatrice et Chargée de l'environnement numérique de l'Institut Haïtien | Patrimoine & Tourisme (INAPAT). 

Elle est aussi,
Chargée de communication et des affaires ludiques de MatHaïti.

À la rubrique "les vendredis du patrimoine"  Bien Aimé Kev Daliza vous explique,Pourquoi vous devez lui accorder vos votes.

EIC: Les motifs de votre participation à ce concours.?

B.K.D : Tout d'abord mon parcours. J'ai participé au Rallies organisés par la Commission Nationale de Coopération avec l'Unesco (CNHCU) de concert avec le Réseau des écoles associées à l'Unesco en 2015, puis en 2017, sur le patrimoine et l'éducation au développement durable. 

Ensuite j'ai  suivi en décembre dernier, (2019), ma participation à la conférence-débat à Saint-Martin, organisée par le Caribbean Disaster Emergency Management Agency, sur les risques et la gestion des catastrophes naturelles. Conférence-débat au cours de laquelle j'ai fièrement et élogieusement représenté Haïti en tant que Jeune Ministre de la Santé, de l'Environnement et du Logement.
Comme vous pouvez le constater, mon parcours m'a sans aucun doute influencé à participer au concours lancé par Api. Toutefois, le concours en lui-même est un concours intéressant. Il y avait matière à ce que de jeunes Haïtiens se proposent. Il y avait matière à ce que je réfléchisse, d'abord en tant que jeune, mais aussi en tant qu'acteur social et communautaire sur cette thématique qu'est l'environnement. Une thématique bien trop souvent abstraite, et pas souvent prise en compte dans l'édification et l'application de projets socio-économiques.

EIC: Une briève présentation  du concours?


B.K.D . : Le concours est  lancé par l'Agence de Protocole et d'Innovation (Api), avec l'appui d'autres partenaires tels que le Ministère des Affaires étrangères et des Cultes et la Radio TopHaiti pour ne citer que ceux-là, autour du thème " Anviwònman n, se lavi n. "

E.I.C : Parlons des différentes phases?

K.B.D. : La  première phase du concours a débuté avec 62 participants. Elle consistait à écrire et à soumettre les fiches techniques de nos projets. Projets qui, après corrections et analyses, permettraient à  20 participants de poursuivre vers la deuxième phase. 

La deuxième phase du concours, elle, consistait  à produire et soumettre une vidéo de sensibilisation autour du thème lancé. 
Et ce n'est qu'après cette dernière phase que les membres du Jury selectionneront  les 3 gagnants parmi les 20 finalistes ayant attaqués la deuxième phase.

E.I.C. : À quelle phase l'on est maintenant?

K.B.D : Actuellement, on est à la deuxième phase; celle de la vidéo de sensibilisation. Les vidéos sont disponibles depuis le lundi 29 juin 2020 sur la Page Facebook de l'Agence de Protocole et d'Innovation (Api).

Pour voter il suffit de "liker" la vidéo de votre choix. Mais pour augmenter les chances de votre participant, il faut non seulement "liker" la vidéo de votre choix, mais aussi "liker" la page d'Api, et partager la vidéo au plus grand nombre depuis Facebook.

À noter que : la fermeture du  registre de  votes est prévu à midi Ce vendredi 03 juillet 2020 !!!

E.IC : Pourquoi  Bien Aimé  Kev Daliza Lwa'w doit  gagner le concours?


K.B.D : Je dois gagner parce je me suis intéressé depuis longtemps à cette thématique. Mon expérience en tant qu'activiste m'a porté à prendre conscience de la tâche qui nous incombe en tant qu'acteurs sociaux et environnementaux. Il y a une nécessité à porter un regard critique sur notre espace immédiat, que ce soit l'espace urbain, rural, les Aires protégées, nos mers, nos forêts et les espèces qui y vivent. 

Ce concours, en ce qui me concerne, et au niveau social, est encore un pas vers la bonne direction. Sans compter le fait que nous sommes à l'ère de l'information, et que l'une des meilleures choses que l'internet nous permette de faire est : la duplication. Être partout pour un meilleur impact.
Et comme on ne saurait toucher les gens et les sensibiliser sans leur montrer en quoi justement les problèmes liés à l'environnement les touchent, affectent leur vie de chaque jour, et met en branle l'avenir des futures générations; il faudrait avant tout qu'ils en aient conscience...
Si je gagne ce concours, la formation et l'éducation environnementale occuperont la première place de ma campagne. Tout un chacun devra savoir que la protection de l'environnement ne s'arrête pas qu'à la protection des arbres et des espèces, mais, englobe aussi l'hygiène de vie, la planification de l'espace urbain, son aménagement, la qualité de l'air, du sol et de l'eau. Et qu'elle commence en somme, avec un meilleur rapport entre l'homme et la nature.

E.I.C. :  Avec le titre de gagnant, tu proposeras quel projet?

K.B. D . : Mon projet comme je l'ai cité plus haut a déjà été sélectionné au cours de la première phase du concours. Sa sélection finale dépendra des votes du public et de celui des membres du Jury. 

Globalement mon projet  se concentre sur l'Aire Métropolitaine et de ses bidonvilles. La première partie du corps du projet est constitué de formations pour des groupes cibles spécifiques sur des thématiques telles que l'écologie, l'éco-responsabilité, l'urbanisation, la préparation aux catastrophes naturelles et les impacts environnementaux. Le projet vise l'autonomie et la résilience des participants. Se former pour mieux transmettre, pour mieux être capable de comprendre les mécanismes autour de soi et auxquels on prend part, directement ou indirectement.

Malheureusement pour des raisons de confidentialités, et d'accords signés, je ne peux exposer en  long et en large mon projet, ni affirmer en quoi est constitué la deuxième partie. Tout ce que je suis autorisée à dire est qu'elle est le centre et le  gros du projet. 

La formation à l'éducation environnementale n'est que le premier pas vers la prise de conscience. La pratique et l'action sont à venir, mais toutefois pas à négliger.

E.I.C: Un message spécial


K.B.D: Votez! Votez ! Bien Aime Kev  Daliza vwa'w pour remporter ce concours, car je porte l'environnement dans mon coeur ,  cet espace vital est l'un des patrimoines les plus importants légués  par nos aïeux.

Rubrique: " Les vendredis du patrimoine "

👉"www.eguensinfosculturelles.com"

👉https://www.instagram.com/reguens2/

👉https://web.facebook.com/Reneus83/"




2 commentaires: