Bienvenue sur Eguens Info Culturelles

Test

Pradel Henriquez multiplie des rencontres pour renforcer L'INAMUH














Dans une note publiée le lundi 20 juillet 2020, le ministère de la Culture et de la Communication (MCC) informe qu’elle s’achemine vers la consolidation des bases de l'Institut national de musique Haïti (INAMUH), inauguré le 10 février 2014 à Pandiassou dans la commune de Hinche. Le ministre Pradel Henriquez, accompagné du directeur général du MCC Camille J. Despas, a eu une importante réunion, dans les locaux du MCC, lundi 20 juillet 2020 avec la directrice exécutive de la Société d’investissement mixte Pétion Bolivar (PBSAM), Mme Gabriela Yanez.


Les discussions ont permis de cerner,notamment ,les possibilités de renforcement institutionnel et de la dissémination des « noyaux » de l’Institut national de musique d’Haïti (INAMUH) à travers le pays.

Il s’agissait pour le ministre Henriquez d’explorer d’éventuelles pistes de collaboration dans l’aboutissement des objectifs de l’INAMUH, en particulier dans l’offre de formation intégrale disponible pour les jeunes issus des couches défavorisées dans le pays.

Ont pris part également à cette réunion, le directeur général du ministère, M. Camy J. Depas, le coordonnateur du cabinet technique de la Direction générale, M. Adler Auguste, et la responsable de projets sociaux de PBSAM, Mme Ernest Rodolphe conclut la publication du MCC.


Rappelons que l’INAMUH a été lancé avec 600 enfants, dont deux cents orphelins. Et, en juin 2015, soit une année plus tard, la cérémonie de remise de bulletins aux enfants de la première promotion a été tenue en présence de représentants du MCC.

Le 26 mars 2019, le ministre de la Culture d’alors, Jean Michel Lapin, avait inauguré un « noyau » de L'INAMUH à Santo, au local de « Zanmi béni », une association qui accompagne notamment les handicapés physiques et mentaux. Ce programme d’extension avait déjà touché les communautés de Jacmel, Marmelade et de Martissant.

L'INAMUH met en place un programme de récupération, de réinsertion et d'encadrement d’enfants de 3 à 18 ans, en leur donnant accès à une solide formation académique et musicale susceptible de combattre le phénomène de la délinquance juvénile. Plus de 680 élèves ont participé à ce programme (El Sistema) échelonné sur 2 ans.

L’institut propose: un jardin musical, une classe d'initiation musicale, une section de guitare, une chorale enfantine, une chorale juvénile ainsi que des classesde flûte à bec, de violon, de viola, de violoncelle, de contrebasse, de flûte traversière, de clarinette, de trompette, de trombone, de saxophone et de percussion.

Ces enfants ont déjà produit une méringue carnavalesque en 2018, offert des prestations à des invités y compris des diplomates étrangers, dans le cadre de la réunion des chefs d'État et de la Caraïbe ,

que la République d’Haïti avait hébergée en février 2018. Ils ses sont aussi fait remarquer par une excellente prestation en 2019 au ciné-théatre Triomphe lors de la Quinzaine de la francophonie.

L’INAMUH occupe une propriété de plus de 25 carreaux concédée par la fondation de la Fraternité de L'incarnation. 

Eguens Renéus.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire