Bienvenue sur Eguens Info Culturelles

Test

André Fouad et son 6e recueil de poésies " Flè Zili " disponible ce lundi 13 juillet

  




« Flè Zili », le prochain recueil de poèmes, son 6e, sera dans les bacs des libraires dans un peu moins d’un mois. Pour le National, le poète accepte d’en parler en primeur. Entretien.


EIC: Flè Zili est votre prochain recueil de poèmes?

AndréFouad: En fait, Flè Zili est mon 6e recueil de poèmes qui sera disponible à la fin du mois de juin dans les librairies et sur toutes les plateformes numériques. Il sortira pour le compte des éditions Freda, jeune maison basée aux Gonaives sous la direction du talentueux poète Roniro Jn-Baptiste. C'est avant tout un chant d'amour, une ode dédiée à Erzulie, symbole de la beauté et de la lumière dans la mythologie vodou.

EIC. : Dites-nous-en plus !

A. F. : Ce n'est ni un roman ni une nouvelle. C'est un poème-fleuve en hommage a la beauté et au corps féminin. .

« Pout tout fanm zorye m ekri non yo
ki kote pou m satiyèt ou
eske se anba zèsèl ou
èske se anba pla pye w

ki kote poum satiyèt ou
ki kote poum pi renmen ou
le tout mo yo vid tankou kalbas..

mwen son chov souri
mwen vole toupatou
arebo twou chalimo
arebo twou je zegwi fil kodonye.

ki kote poum satiyet ou
Flè Zii »

« Ouvè kò w pou kò w kite lonbray
ouve kow pou kow kite limye

ouvè kò w pou kò w ka bay yon ti lalin an papye
pou li ale kote li vle
san kondisyon
san di petèt »

EIC. : On sent le souffle du vodou sur cette création littéraire

A. F. : Bien sûr, que oui. J'ai puisé dans ma culture, la culture populaire qu'est le vodou pour écrire Flè Zili à travers les chants, le symbolisme des vèvè. D'ailleurs, la couverture du livre est l'œuvre du talentueux peintre Turgo Bastien.
Fle Zili m'a permis de mieux comprendre, d'explorer toute la richesse de notre culture qui est trop souvent banalisée et diabolisée chez nous. Ce livre m'a permis de me libérer de certains dogmes religieux et politiques qui m'ont été enseignés à l'école et dans ma famille.

EIC : Comment sera distribué le livre en ces moments qui imposent la distanciation physique ?

A. F. : En attendant le déconfinement, que j'attends d'ailleurs avec impatience, le livre sera disponible sur le site des éditions Fréda dans toutes les librairies en Haïti et surtout les plateformes numériques comme Amazon, Griyo.

Je dis couramment nous autres poètes, nous devons marcher avec le temps, les nouvelles ressources, la technologie, les réseaux sociaux, etc.
Le livre sera disponible en ligne, et j'envisage même la version digitale dans un avenir pas trop lointain.

EIC : L’ambiance de Flè Zili est-elle différente de celles qu’on trouve dans vos autres recueils ?

A.F.: Totalement différente. D'ailleurs, le recueil « Flè Zili » est un poème fleuve d'une cinquantaine de pages, marqué par l'abondance des images, des chants, des proverbes, des oxymores, des anaphores, des métaphores, des calembours des onomatopées, etc.

Flè Zili est une oeuvre qui est appelée à être dite sur scène. Je pense avoir réussi mon pari. Alors, place aux critiques, aux linguistes et aux comédiens !

EIC. : Vous serez dans nos murs pour une vente signature, à l'étranger également?

A.F. : Il y a une kyrielle de séances vente-signatures qui sont envisagées tant en Haiti, au Canada, en Europe et en Afrique. Nous pensons même aux traductions française et anglaise de ce livre.

J'ai déjà reçu une invitation pour participer au Festi Teyat Kreyol à Montréal en octobre de cette année.C'est une initiative pour la promotion des cultures créoles .Un clin d'oeil spécial au président Ralph Civil.

Eguens Infos  culturelles :Vous choisissez vos thèmes quand vous écrivez ?

André  Fouad: Je ne sais pas. J'écris amplement sur tout ce qui bouillonne en moi comme un volcan. Les thèmes comme la mort, la solitude, la fragilité des êtres et des choses, l'injustice humaine traversent ma poésie.

J'ai toujours cru que la poésie est une belle fenêtre qui s'ouvre sur l'humanité, sur l'homme devenu de plus en plus une caricature pour répéter le poète nicaraguayen Ernesto Cardenal.

Pour finir, j’invite les lecteurs à découvrir ce livre. La couverture vèvè est réalisée par Turgo Bastien. La préface est de Jn-Baptiste Roniro poète et président de Fréda, jeune et dynamique maison d’édition. Il faut aussi lire ce livre pour la qualité, la concision du texte et surtout la profondeur du message véhiculé qui n'est rien d'autre que la valorisation de la beauté féminine par le biais de la divinité Erzulie.

Propos recueillis par Eguens Renéus

Aucun commentaire:

Publier un commentaire