Bienvenue sur Eguens Info Culturelles

Test

LhynnL un talent considérable

LhynnL, un talent considérable






De son vrai nom Ingeline Leclerc, la native de Saint-Marc a commencé à chanter depuis l’âge de 14 ans. Par sa présence remarquable sur scène, son aisance à chanter dans plusieurs langues, LhynnL s'est déjà taillée une place dans le milieu de la musique en Haïti. Pour Le National, elle revisite son parcours artistique.


EIC : Comment avez-vous débuté. Y avait-il eu un déclic?

Lhynnl: Il faut dire que, la mort de ma mère peut être considérée comme tel. Face à une perte aussi cruelle, je fus anéantie. Je suis montée sur scène en 2004 et les applaudissements du public ont réanimé la flamme qui a failli s'éteindre en moi. Et voici que depuis je bouge pour rester vivante.

EIC. : Et si cous nous parlez de votre parcours !

LhynnL: À 14 ans, je chantais pour les amis. En 2007, j'ai mis en rotation mes premières chansons. L'année d'après, est sorti le titre « se mwen vle » et en 2012, « Vakans la cho ». Mes chansons sont devenues des tubes et sont appréciées de mes amis.


En 2012, j'ai sorti Vakans la cho . Avec le support de Harmonie Sound. 3 ans après, soit en 2015, j'ai fait un duo avec Dutty sur le titre « Lanmou kote w ye » avec Tapajè record. Puis « Ann al danse » avec un producteur français Lionel Paquier sur proposition d’Emmanuel Vaval mon ex-manager. J’ai continué l'aventure avec « I need boy » sorti sous le label de Baxx entertainement.

J'ai également enregistré deux méringues carnavalesques en 2019 et 2020 avec le concours de MonBrun Anselme. Et récemment , Andy beatz a travaillé avec moi sur « Retire m nan lari », une musique à caractère social.

J'ai également performé sur plusieurs scènes ( festival Saint-Marc, 40 ans de la TNH, La Reserve, Quartier Latin, Harry's, Fubar) en plus des tournées à Jérémie, aux Gonaïves, etc.

EIC. : Tout n’a pas toujours été rose?

LhynnL: Bien sûr ! J’ai connu des coups bas et des mauvais contrats.
Cependant, j'essaie de faire de mon mieux.

EIC. : Qu’est-ce qui vous inspire?

Lhynnl: Je trouve ma muse dans mon environnement immédiat, dans mes vécus au quotidien. En un mot tout ce qui me traverse. Je suis très sensible à tout ce qui se passe autour de moi.

EIC. : Vous avez un modèle?

LhynnL: En principe, j'écoute tout le monde, dans toutes les catégories confondues, soit en Haïti ou à L'étranger. Question d'apprendre sur le profil musical de chaque artiste.

EIC. : Comment faites-vous pour mener en parallèle études et carrière musicale?

LhynnL: Parallèlement, à ma carrière d'artiste, je suis une étudiante régulière à UP en gestion des affaires. Mon temps est bien reparti avec des heures pour la répétition et des heures pour les études.

EIC. : Vous avez surement des projets?

LhynnL: J'ai un album en préparation qui doit avoir une multiplicité de couleurs musicales. Quotidiennement je m'atèle à la tâche.

EIC. : Vous vous impliquez d’une quelconque manière dans la lutte contre la propagation de la Covid-19?

LhynnL : Pour combattre la transmission communautaire de la pandémie, j'encourage les gens les plus proches à comprendre la réalité, et les méfaits de la pandémie, tout en les encourageant à se protéger et respecter les mesures barrières.

EIC.: Vous avez eu un bref passage par le cinéma?

LhynnL: Effectivement en 2011, j'ai fait un détour par le cinéma, avec l'interprétation du rôle principal « Vasty » dans un feuilleton télévisé. Cela a été une expérience assez enrichissante pour moi.

EIC : Auriez-vous un message?

J'encouragerais les les jeunes filles à faire des choix rationnels dans leurs vies.


Eguens Infos culturelles" 



Aucun commentaire:

Publier un commentaire